Mot de votre curé du mois d’août

Chers paroissiennes et paroissiens de Bois d’Arcy,

Je suis rentré de vacances pour assurer la permanence sur nos trois paroisses jusqu’au 15 août, fête de l’Assomption de Notre-Dame. En ce début du mois d’Août, je viens vous assurer de ma communion dans la prière, et je souhaite que chacun trouve à se ressourcer et se reposer en ce temps d’été, pour aborder la rentrée dans la paix et la sérénité. J’espère que chacun de ceux qui sont partis en vacances peut trouver dans les belles contrées où il passe ses vacances, dans la beauté des paysages, dans les retrouvailles de famille, un peu de paix et de joie. Je n’oublie pas ceux qui ne prennent pas de vacances, qui doivent travailler, ou qui n’ont pas de famille. Que le Seigneur les comble de sa paix et de son réconfort et leur donne l’occasion de se poser un peu en ce temps d’été.

Cela fait un mois que le père François est décédé. Nous avons dit la messe ce dimanche à Bois d’Arcy spécialement à son intention. Son départ tragique nous touche encore tous beaucoup. Il a marqué positivement beaucoup de personnes sur la paroisse dans leur chemin de foi, il en a heurté aussi d’autres par ses réactions et ses décisions. Nous voulons tous garder de lui ce qu’il a fait de beau sur la paroisse. Je voudrais vous redire ce que j’ai déjà eu l’occasion de dire : nul ne peut être tenu pour responsable de sa mort, encore moins en être accusé. Je pense que nous ne réalisons pas la souffrance que peut représenter une telle accusation dans le coeur de ceux qui la reçoivent, et je vous exhorte à ne pas tomber dans cette logique diabolique. Elle représente une tentation, celle de chercher une explication simple à la mort du p. François, qui nous a tous surpris et sidéré. Je rappelle les propos que je vous avais écrit au moment de la mort du père François : «L’inconnue du mystère de la vie de l’autre, de la grâce qui lui est destinée, est entier et doit être vigoureusement affirmé, particulièrement dans le cas d’une mort tragique».

A la rentrée, nous proposerons des rencontres pour toute la paroisse avec Bertrand Colin, psychiatre et psychanalyste, pour nous aider à l’écoute et à l’élaboration de groupe dont nous avons besoin pour la paroisse de Bois d’Arcy qui continue son chemin. Ces rencontres me paraissent importantes pour tous. Il y aura quelque chose de spécifique à penser pour les plus jeunes, les enfants qui ont bien connu le p. François. Nous y réfléchirons ensemble avec Bertrand Colin que je remercie d’avoir accepté de nous aider.

J’aimerais vous laisser la prière de St Ignace de Loyola, qui a eu sa fête dimanche, comme une attitude spirituelle qui pourrait nous aider à préparer notre rentrée non seulement dans la sérénité, mais plus, dans un renouveau pour notre paroisse:

« Prends Seigneur, et reçois toute ma liberté, ma mémoire, mon intelligence et toute ma volonté.
Tout ce que j’ai et tout ce que je possède.
C’est toi qui m’as tout donné, à toi, Seigneur, je le rends.
Tout est à toi, disposes-en selon ton entière volonté.
Donne-moi seulement de t’aimer et donne-moi ta grâce, elle seule me suffit. »

Je vous assure de ma prière et de mon affection pour chacun de vous, en vous portant dans les coeurs de Jésus et de Marie.

Le 3 août 2022,

p. Yannig de Parcevaux+

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.